Fin de règne pour Jean-Jacques Bourdin chez BFMTV et RMC

© Alain JOCARD / AFP

Ecarté de l'antenne depuis fin janvier , Jean-Jacques Bourdin restera sur la touche : Altice, la maison mère de BFMTV et RMC, a décidé vendredi de se séparer de son journaliste vedette de 73 ans, visé par des accusations d'agression sexuelle qu'il conteste "fermement". La direction d'Altice Média "a décidé de mettre un terme au contrat de travail de monsieur Jean-Jacques Bourdin et ainsi cesser toute collaboration", a-t-elle indiqué dans un communiqué, invoquant les "événements intervenus et portés" à sa connaissance "au cours de l'année 2022".

"Je repars pour de nouvelles aventures"

"Nous nous séparons, je suis tellement heureux d'être libéré, je repars pour de nouvelles aventures (...) vive le journalisme libre et indépendant !!", a réagi sur Twitter le sniper du PAF, connu pour ses interviews offensives pendant ses 21 ans à l'antenne de RMC, RMC Découverte et BFMTV. Altice avait diligenté une enquête interne mi-janvier , après avoir appris "par voie de presse" que son journaliste vedette était visé par une plainte pour "agression sexuelle". Une enquête judiciaire avait été ouverte dans la foulée, rendant difficilement tenable, en pleine campagne présidentielle, le maintien de l'intervieweur politique à l'antenne.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles