Fin du masque à l'école primaire : une mesure attendue mais redoutée par les scientifiques

·1 min de lecture

Les enfants vont pouvoir faire tomber le masque. À partir du 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence du Covid-19 est inférieur à 50 pour 100.000 habitants pour une durée d'au moins cinq jours d'affilée, l'obligation de porter le masque dans les écoles primaires sera levée. Une mesure qui concerne uniquement les enfants puisque les adultes devront le conserver. Si, sur Europe 1, l'épidémiologiste Mircea Sofonea appelle le gouvernement à la prudence, la pédiatre Catherine Salinier salue une bonne nouvelle pour les jeunes élèves.

Un soulagement pour les enfants

Pour la pédiatre, cette décision va rassurer les enfants. "En leur enlevant le masque, on leur montre que la pandémie recule. Toute l'angoisse qu'ils ressentaient vis-à-vis de la maladie va certainement diminuer", estime-t-elle sur Europe 1. Cette mesure va également "soulager" ce jeune public. "Si la grande majorité le supportait très bien, certains disaient qu'ils avaient mal à la tête, que ça les empêchait de respirer quand ils couraient dans la cour ou de voir les mimiques de leurs camarades", explique-t-elle.

Ces petits inconvénients dus au masque vont donc disparaître pour certains enfants. Mais la mesure ne fait pas l'unanimité chez les scientifiques. L'épidémiologiste Mircea Sofonea pense que le gouvernement se précipite en annonçant cette mesure pour début octobre. "On la souhaite évidemment à terme, mais c'est peut-être un peu tôt parce que la rentrée n'a eu lieu qu'il y a trois semaines", s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles