La fin de l'expansion de l'Univers serait pour bientôt

En 1998, des scientifiques découvraient, par deux études effectuées en parallèle, que les supernovas de type SN Ia s'éloignaient les unes des autres de plus en plus vite. Ces supernovas, issues de systèmes binaires contenant une naine blanche, sont considérées comme des points de repère en cosmologie, aussi appelées chandelles standard, car leur luminosité reste constante avec le temps. Or, lorsque les chercheurs ont évalué la distance qui les séparait en fonction du temps, ils ont observé que celle-ci augmentait de plus en plus vite en fonction du temps ! On savait déjà à ce moment-là que l'Univers était en expansion, mais le modèle du Big Bang supposait une décélération de cette expansion : les observations démontrèrent l'inverse.

Une énergie noire d'origine inconnue occupe plus de 70 % de notre Univers

La seule explication trouvée pour expliquer ce phénomène impliquait la présence d'une pression négative causée par une substance inconnue. Nommée « énergie noire », les calculs ont depuis montré qu'elle remplit plus de 70 % du contenu énergétique de notre Univers, sans qu'on soit pour autant capables de l'identifier. Indétectable malgré de nombreuses tentatives, plusieurs théories ont essayé malgré tout de la modéliser. Le modèle le plus utilisé actuellement est le modèle cosmologique standard, qui suppose une accélération constante et qui dépend de la constante cosmologique Λ, qui représente l'énergie du vide. Dans ce cas, l'accélération est constante, donc l'expansion continuera indéfiniment. Mais intéressons-nous à un autre modèle, moins connu : il suppose une énergie noire dynamique, c'est-à-dire variable dans le temps.

Selon le modèle cosmologique utilisé, l'Univers aura différentes fins : le grand déchirement - Big Rip, suppose une énergie fantôme poussant l'expansion à s'accélérer de plus en plus jusqu'à – comme son nom l'indique – déchirer toute la matière existante. Le modèle en rouge correspond au modèle le plus utilisé, le modèle cosmologique standard....
Selon le modèle cosmologique utilisé, l'Univers aura différentes fins : le grand déchirement - Big Rip, suppose une énergie fantôme poussant l'expansion à s'accélérer de plus en plus jusqu'à – comme son nom l'indique – déchirer toute la matière existante. Le modèle en rouge correspond au modèle le plus utilisé, le modèle cosmologique standard....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles