Fin de l'accueil des "imams détachés" en France : "C'était des annonces attendues depuis des lustres", selon la fondation de l'islam de France

franceinfo

"C'était des mesures et des annonces attendues depuis des lustres", s'est réjoui mardi 18 février sur franceinfo Ghaleb Bencheikh, le président de la fondation de l'islam de France, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé à Mulhouse (Haut-Rhin) des mesures qui consistent notamment à cesser d'accueillir des "imams détachés" envoyés par d'autres pays.

Que pensez-vous de l'engagement d'Emmanuel Macron quant à l'islam politique qui, selon lui, "n'a pas sa place en France" ?

Ghaleb Bencheikh : Nous ne pouvons en penser que des choses bien, elles sont les bienvenues. Nous nous en réjouissons. C'était des mesures et des annonces attendues, depuis des lustres. Nous nous retrouvons tout à fait dans le quadriptyque annoncé par le président de la République. Nous étions quelques-uns, depuis un certain nombre d'années, à avoir dit qu'il faudrait arrêter avec l'influence étrangère, de quelque ordre que ce soit, arrêter avec ce que nous appelons l'islam consulaire.

Nous sommes pour un islam gallican, français, un islam de France, une manière française de vivre la tradition religieuse islamique et l'élévation spirituelle. Il faut organiser le culte islamique dans notre pays, par des imams sérieux, formés, compétents, des recteurs de mosquées intègres, propres, tout aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi