La fin de la gratuité des tests Covid, un risque pour la surveillance des taux de contamination ?

·1 min de lecture

Si la mise en œuvre du pass sanitaire a eu pour conséquence une explosion du nombre de tests de dépistage, quel effet aura, à l'inverse, la fin de la gratuité de ces tests, prévue à la mi-septembre ? Invité d'Europe 1, vendredi matin, Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille a répondu à cette question, évoquant d'éventuels problèmes liés au système de surveillance des taux de contamination. À l'approche de la rentrée scolaire, celui-ci recommande notamment de remettre en place les tests systématiques auprès des élèves et étudiants.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"On se base sur le nombre de tests faits"

Si le risque qu'une réduction des tests ne perturbe l'observation de la circulation du virus inquiète les spécialistes ? "Certainement", répond Philippe Amouyel, au micro d'Europe 1. "On aura une réduction du nombre des tests, et c'est même l'objectif ciblé pour pouvoir amener à une augmentation de la vaccination", poursuit-il, évoquant l'objectif affiché par les pouvoirs publics. Sur les conséquences d'une telle mesure, le professeur de santé publique précise qu'elles ne seront évaluées que lorsqu'elle aura été mise en place. Toutefois, celui-ci évoque une crainte majeure. "En France, on n'a pas de système de surveillance permanente des taux de contamination : on se base justement sur le nombre de tests qui sont faits volontairement".

Face à ce risque, Philippe Amouyel recommande notamment de remettre en place les test...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles