Fin du conflit TF1-Canal+ : Gérald-Brice Viret assure n'avoir eu "aucun désabonnement pendant ces deux derniers mois"

Pertes minimes pour Canal+ ? Après 66 jours d'un conflit inédit, TF1 et Canal+ ont signé un nouvel accord de distribution des chaînes du groupe de Rodolphe Belmer sur les plateformes de Canal+. Ainsi, depuis ce matin, les abonnés au bouquet du groupe crypté peuvent de nouveau visionner les chaînes du groupe TF1 : TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI.

"On ne s'abonne pas à TF1, on s'abonne à Canal+"

Invité de franceinfo: ce lundi matin, Gérald Brice-Viret, directeur général des antennes et des programmes de Canal+, s'est réjoui de cet accord et a justifié la durée du conflit par le fait que les deux groupes ont "deux conceptions très différentes". "Nous sommes éditeurs de chaînes payantes. La télévision gratuite, c'est une autre optique. Elle est diffusée le plus possible sur toutes les plateformes de France et de Navarre pour avoir le plus d'audience et donc faire plus de pub. Il y a un conflit lorsque l'on dit : 'Non, vous êtes sur nos plateformes de manière servicielle'", a expliqué Gérald Brice-Viret, en maintenant que les abonnés à Canal+ ne se sont pas désabonnés parce que les chaînes du groupe TF1 n'y étaient plus proposées.

Et de confirmer à nouveau à l'heure du bilan de ces deux mois de conflit : "Il n'y a eu aucun désabonnement parce que l'on ne s'abonne pas à TF1, on s'abonne à Canal+, on s'abonne à des chaînes payantes". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

L'approche...

Lire la suite


À lire aussi

"Demain nous appartient" sacrifié pendant la Coupe du monde sur TF1
"The Voice" : Les primes en direct démarrent ce soir, après plus d'un mois d'interruption
Apple TV+ : Des contenus accessibles gratuitement pendant le confinement