Fin de Barkhane : « Le changement va dans le bon sens »

·1 min de lecture
Pour Nicolas Normand, ex-diplomate, chercheur et auteur du « Grand Livre de l'Afrique », « cette décision de transformation radicale du dispositif militaire actuel était attendue et souhaitée par la majorité des connaisseurs, chercheurs ou présumés experts du Mali et du Sahel ».
Pour Nicolas Normand, ex-diplomate, chercheur et auteur du « Grand Livre de l'Afrique », « cette décision de transformation radicale du dispositif militaire actuel était attendue et souhaitée par la majorité des connaisseurs, chercheurs ou présumés experts du Mali et du Sahel ».

Ce jeudi 10 juin, Emmanuel Macron a annoncé la fin de Barkhane comme opération extérieure. Succédant à l'opération Serval déclenchée à la demande des autorités maliennes en 2013, pour barrer la route aux groupes djihadistes qui ambitionnaient de descendre vers le centre et le sud du pays, l'opération Barkhane déploie aujourd'hui quelque 5 100 soldats français à travers tout le Sahel. Après huit années d'engagement massif, cette décision intervient à un moment où le Mali vient de faire face à « un coup d'État dans le coup d'État », alors que le contexte sécuritaire est des plus compliqués. Y a-t-il un lien de cause à effet ? Quelque chose était en tout cas déjà en branle dans le sens d'une certaine retenue française quant à Barkhane. Le 3 juin dernier, Emmanuel Macron avait annoncé la suspension de la coopération militaire bilatérale de la France avec le Mali. Ce qui s'était inscrit dans la suite des événements liés au deuxième coup d'État apparaît aujourd'hui le premier coup de décélération de l'opération Barkhane, dont la fin comme opération extérieure est désormais actée.

Le Point Afrique : Que pensez-vous de ce retrait de Barkhane et de son timing ?

Nicolas Normand : Cette décision de transformation radicale du dispositif militaire actuel était attendue et souhaitée par la majorité des connaisseurs, chercheurs ou présumés experts du Mali et du Sahel. Au Mali, les réactions sont plus partagées, mêlées d'inquiétudes, surtout pour les autorités qui se reposa [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles