La fin des allocations familiales pour les plus riches, la bombe que le gouvernement veut retarder

Alexandre Boudet
1 / 2
La fin des allocations familiales pour les plus riches, la bombe que le gouvernement veut retarder
La fin des allocations familiales pour les plus riches, la bombe que le gouvernement veut retarder

POLITIQUE - Et si c'était ça le symbole de gauche que recherche la majorité? Supprimer les allocations familiales pour les plus riches afin de les redistribuer aux plus modestes.

Depuis que son gouvernement a confirmé la suppression de l'ISF, Emmanuel Macron a désormais l'étiquette "président des riches" qui lui est collée dans le dos. Ses troupes cherchent donc le moyen de gauchiser l'image et certains imaginent que le budget de la Sécurité sociale (PLFSS) est le bon prétexte pour rééquilibrer celle donnée par le projet de loi de finances.

L'idée est simple: continuer à donner 32,87 euros par mois à un foyer qui gagne environ 8000 euros par mois (65 euros quand on gagne environ 6000 euros) n'a aucun sens alors que cette somme représente beaucoup pour une personne au Smic. "C'est une bonne question", a convenu Edouard Philippe ce mercredi 11 octobre au soir lors de l'échange qu'il fait chaque semaine avec des internautes sur Facebook.

Olivier Véran met les pieds dans le plat

C'est Olivier Veran, ex-député PS et rapporteur spécial de la commission des affaires sociales qui a lancé le débat en premier. Il veut poursuivre le travail engagé par François Hollande et Marisol Touraine qui ont diminué le montant versé aux familles les plus riches, soulevant alors de grandes interrogations et une levée de bouclier, essentiellement à droite. Dans Le Figaro, fin septembre, le député de l'Isère a affirmé vouloir supprimer les allocs pour ceux qui touchent plus de 6000 euros par mois pour les redistribuer aux familles modestes, en particulier pour les familles monoparentales.

Il ajoutait aussitôt qu'il n'est cependant pas question de mettre ce sujet en débat dans le PLFSS mais se dit favorable à une réflexion sur le sujet.

Seulement, selon les informations du HuffPost, la suppression de cette universalité était bien prévue dans la première mouture du PLFSS préparée durant l'été par Bercy. Une option rejetée par Emmanuel Macron qui ne veut pas se lancer dans un tel...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser : 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages