Le fils adoptif du groupe Die Antwoord accuse le duo d'abus sexuels et physiques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Yolandi Visser et Ninja de Die Antwoord lors du festival Life is Beautiful à Las Vegas, le 24 septembre 2016. (Photo: Tim Mosenfelder via Getty Images)
Yolandi Visser et Ninja de Die Antwoord lors du festival Life is Beautiful à Las Vegas, le 24 septembre 2016. (Photo: Tim Mosenfelder via Getty Images)

Yolandi Visser et Ninja de Die Antwoord lors du festival Life is Beautiful à Las Vegas, le 24 septembre 2016. (Photo: Tim Mosenfelder via Getty Images)

POLÉMIQUE - Le groupe de hip-hop rave sud-africain Die Antwoord de nouveau dans la tourmente. Anri du Toit -alias Yolandi Visser- et Watkin Tudor Jones -alias Ninja- sont accusés d’abus physiques et sexuels par leur fils adoptif, Gabriel du Preez, aujourd’hui âgé de 20 ans.

Le jeune homme s’est confié dans une vidéo filmée par l’ancien réalisateur de Die Antwoord, Ben Jay Crossman, et dans une interview à News 24. Il accuse Yolandi Visser et Ninja, de l’avoir adopté à l’âge de 9 ans pour le réduire en “esclavage”. “Ils m’ont fait me sentir comme si j’étais un esclave, a affirmé “Tokkie”, qui ne vit plus avec les deux fondateurs du groupe. Ils m’ont fait me sentir comme si je n’étais pas vraiment aimé.”

Atteint d’une maladie rare de la peau, Gabriel du Preez a également déclaré que Yolandi Visser et Ninja ”[lui] ont faire croire qu’[il était] le diable”. Ils m’ont fait croire que je pouvais brûler les gens en enfer et que j’étais le roi de l’enfer”.

Mais les accusations du jeune homme ne s’arrêtent pas là. Il a aussi accusé ses parents adoptifs d’abus sexuels, notamment en les incitants ou les forçant lui et sa petite sœur à se déshabiller devant eux.

Il a également déclaré que lorsqu’il avait 13 ans lors d’une soirée, Yolandi Visser lui a demandé de passer du temps avec elle alors qu’elle était nue. D’après son témoignage, Ninja aurait également exposé ses enfants adoptifs à des vidéos pornographiques.

Yolandi Visser et Ninja ont toujours la garde de l’adolescente, aujourd’hui âgée de 14 ans mais cette dernière vit à plein temps avec une autre famille, rapporte NME. Elle refuserait désormais d’entrer en contact avec les deux musiciens, d’après Tokkie.

L’agent de Die Antwoord, Scumeck Sabottka, a indiqué au magazine NME que le couple niait les accusations de leur fils adoptif. En 2021, le groupe avait été déprogrammé du festival londonien ALT+LDN après des accusations de racisme et d’homophobie.

À voir également sur Le HuffPost: John Cena, acteur dans “Fast and Furious 9”, contraint de s’excuser après ses propos sur Taïwan

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles