Publicité

Le film «Le Maître et Marguerite», un hymne à la liberté, fait un carton à Moscou

L'adaptation au cinéma du livre iconique de Mikhaïl Boulgakov Le Maître et Marguerite, l'un des classiques préférés des Russes joué et rejoué au théâtre, est un succès énorme au box office en Russie. Mais ce succès sur grand écran est victime d'une polémique créée et entretenue par les figures proches du pouvoir.

De notre correspondante à Moscou,

Malgré la reprise en main musclée du secteur de la culture depuis la guerre, les directeurs de théâtres ou de musées licenciés ou exilés, les listes noires de musiciens et de chanteurs, un film a passé les mailles du filet. Il s'agit d'une relecture de cet immense classique adoré en Russie, Le Maître et Marguerite. Ce film est l'un des plus chers de l'histoire du cinéma russe. Il a été en partie financé avant la guerre par des fonds du ministère de la Culture.

Ce qui pose un problème aux ultra-légitimistes, c'est la personnalité du réalisateur : Mikhaïl Lokshin vit aujourd'hui aux États-Unis et comme l'écrit très poliment le journal Kommersant « il est soupçonné de sympathiser avec l'Ukraine ». En tout cas, juste après la première du film en Russie, sont sortis, sur les réseaux sociaux, des captures d’écran de ce qui était présenté comme venant de la page Facebook du réalisateur, des textes condamnant la guerre et affirmant un soutien financier pour des réalisateurs ukrainiens.

Le public venu très nombreux au cinéma


Lire la suite sur RFI