Un film de Jackie Chan tourné dans une ancienne zone contrôlée par l'État islamique en Syrie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Louai Beshara/AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le quartier fantôme d’Hajar al-Aswad, dans la banlieue de Damas, devient le décor du prochain film d’action de Jackie Chan. Le quartier était contrôlé jusqu'en 2018, par l’État islamique, jusqu’à ce que celui-ci soit délogé. Une grande partie des figurants seront syriens. Le film Home Operation s’inspire de l’évacuation, par la Chine, en 2015, de centaines de citoyens chinois et étrangers du Yémen, en guerre, à bord de navires de la marine chinoise. Hajar al-Aswad était autrefois une banlieue densément peuplée au sud de Damas, proche du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk.

Ces zones ont été le théâtre de nombreux combats durant la guerre en Syrie , et ont été partiellement contrôlées par le groupe jihadiste de l’État islamique. En mai 2018, ces quartiers ont été repris par les forces progouvernementales, comme l’ensemble de la capitale syrienne.

Des studios peu chers

Néanmoins, Hajar al-Aswad a été quasiment complètement rasé, ne laissant que quelques bâtiments vides. Seulement quelques habitants sont revenus dans les parties les moins endommagées de la ville. Selon le co-réalisateur Rawad Chahine, qui fait partie de l’équipe de tournage syrienne, « les zones ravagées par la guerre se sont transformées en studios. Ces zones attirent les producteurs de films ». En effet, « elles sont considérées comme des studios à bas prix », car « construire des studios similaires à ces zones coûte très cher ».

L’équipe du film a indiqué que le tournage se déroulerait dans plusieurs endr...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles