"Buzz l'éclair" interdit en Arabie Saoudite et aux Émirats arabes unis à cause d'un baiser lesbien

Buzz l'éclair ira vers l'infini et au-delà, mais pas en Arabie Saoudite ni aux Emirats arabes unis. Le nouveau film dérivé sur le personnage qui a inspiré le jouet de Toy Story a été interdit dans les deux pays. En cause, un baisier lesbien entre Hawthorne, mentor de Buzz, et sa compagne.

La séquence avait été coupée puis réintégrée au film il y a quelques semaines lorsque les employés de Pixar avaient dénoncé la censure, par Disney, de contenus homosexuels et lesbiens dans ses productions.

Une gronde qui avait eu lieu alors que Bob Chapek, le PDG de Disney, avait hésité à soutenir une loi promue par le gouverneur de Floride qui interdisait d'enseigner des sujets en lien avec l'orientation sexuelle ou l'identité de genre à l'école primaire.

Plusieurs productions Disney interdites

Buzz l'éclair rejoint la longue liste des productions Disney interdites en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis. Ces derniers mois, Doctor Strange in the Multiverse of Madness ou encore Les Éternels y ont été bannis pour des références LGBT.

L'homosexualité étant officiellement illégale dans les pays du Golfe, les films qui font référence aux questions LGBTQ ne passent souvent pas la barrière de la censure.

En janvier, West Side Story a été également empêché de sortir dans les cinémas d'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Qatar, de Bahreïn, d'Oman et du Koweït. Cette fois, cette interdiction était liée au personnage transgenre d'Anybodys joué par l'actrice non binaire Iris Menas.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles