Filmé par des manifestants, un policier californien utilise Taylor Swift pour que YouTube bloque la vidéo

·2 min de lecture

Espérant que la vidéo serait bloquée sur YouTube pour violation des droits d'auteurs, un policier californien filmé par des manifestants Black Lives Matter, a joué sur son téléphone une chanson de Taylor Swift.

La scène s'est déroulée pendant une manifestation du mouvement Black Lives Matter, le 29 juin dernier, à Oakland en Californie, devant le palais de justice en marge d'une audience du policier qui a tué un homme noir du nom de Steven Taylor dans un magasin en septembre 2020.

Des membres de l'organisation Anti-police-terror project, engagés contre les violences policières, étaient notamment présents. Filmé par un manifestant, un des policiers déployés devant le tribunal, a alors sorti son téléphone, et lancé le morceau Blank Space de Taylor Swift.

"Vous pouvez filmer tout ce que vous voulez"

"Est-ce qu'on organise une fête?", demande l'un des manifestants. "Est-ce que vous jouez de la pop pour noyer la conversation?", demande une autre.

"Vous pouvez filmer tout ce que vous voulez, leur répond le policier. Je fais juste en sorte qu'elle ne soit pas publiée sur YouTube".

Le policier espérait en effet que la séquence serait supprimée de la plateforme, très vigilante quant au respect des droits d'auteur. 

Stratagème

La vidéo, mise en ligne sur le compte officiel de l'Anti-Police terror project, n'a non seulement pas encore été retirée de Youtube, mais elle a déjà été vue plus de 540.000 fois. Dans les commentaires, certains espèrent que Taylor Swift (qui a plus de 88 millions d'abonnés sur Twitter), relaie la vidéo. En juin 2020, alors que les manifestations Black Lives Matter se tenaient dans tous le pays, en réaction à la mort de George Floyd, la chanteuse avait tweeté:

"L'injustice raciale est enracinée depuis longtemps dans nos administrations locales et fédérales et il faut que cela change".

Selon Variety, qui relate les faits, précise que ce n'est pas la première fois que la police recourt à ce genre de stratagème pour éviter que des vidéos ne soient diffusées sur les réseaux sociaux. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles