Fillon met en cause Hollande dans les affaires le concernant

François Fillon a mis en cause jeudi le président François Hollande dans la "machination" dont il se dit victime, faisant référence au contenu d'un livre de journalistes à paraître, qui pourrait révéler selon lui un "scandale d'Etat". /Photo prise le 22 mars 2017/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - François Fillon a mis en cause jeudi le président François Hollande dans la "machination" dont il se dit victime, faisant référence au contenu d'un livre de journalistes à paraître, qui pourrait révéler selon lui un "scandale d'Etat".

Lors de l'Émission politique sur France 2, l'ancien Premier ministre, candidat de la droite à l'élection présidentielle, accuse le chef de l'Etat avoir oeuvré pour alimenter les affaires le concernant sur lesquelles la justice enquête.

"Je vais mettre en cause le président de la République", a-t-il affirmé.

François Fillon a réclamé une "enquête" sur le contenu d'un livre écrit par deux journalistes du Canard enchaîné qui, a-t-il dit pour en avoir lu des extraits, "explique comment François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau, ce qui est une illégalité totale".

"Comment il est branché directement sur Bercy, sur Tracfin, sur les informations qui lui sont apportées en permanence. Comment il est au courant des moindres faits, filatures", a poursuivi François Fillon.

"On cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé ce cabinet, en tout cas à travers ces allégations", a insisté François Fillon.

"Ce soir, je demande solennellement qu'il y ait une enquête d'ouverte sur les allégations portées dans ce livre parce que c'est un scandale d'Etat", a dit l'ancien Premier ministre.

"Si ce qui est écrit dans ce livre est vrai, je pense que dans l'histoire récente de la Ve république, un chef d'Etat n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité, la prise de pouvoir sur des services sur lesquels il ne devait pas avoir autorité."

"Il faut que ces allégations soient vérifiées, mais quand je vois qu'en deux heures, on a ouvert une enquête sur l'emploi de ma femme je pense qu'en quelques jours on peut ouvrir une enquête sur un livre qui accuse gravement le chef de l'Etat."

Dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa famille, François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d’abus de bien sociaux, et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

L'enquête a ensuite été élargie aux chefs d'escroquerie aggravée et de faux et usage de faux, a-t-on appris de source proche du dossier.

Sollicité par Reuters, l'Elysée n'a pas réagi dans l'immédiat.

(Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages