Fillon accuse Hollande d'animer un "cabinet noir", le chef de l'Etat "condamne des allégations mensongères"

franceinfo
Fillon accuse Hollande d'animer un "cabinet noir", le chef de l'Etat "condamne des allégations mensongères"

François Hollande a "condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères" de François Fillon, dans un communiqué, en réaction aux accusations lancées par ce dernier dans "L'Emission politique" de France 2, jeudi 23 mars. Le candidat de la droite à l'élection présidentielle a accusé le président de la République d'être à la tête d'un "cabinet noir", qui orchestrerait des fuites contre lui, et a demandé l'ouverture d'une enquête.

François Fillon a expliqué fonder ces accusations sur un livre à paraître : "Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d'un quinquennat", de Didier Hassoux et Christophe Labbé, journalistes du Canard enchaîné, et Olivia Recasens. "C'est un livre qui (...) explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau, ce qui est d'une illégalité totale", a expliqué François Fillon. "On n'a jamais écrit ça", a cependant démenti dans la soirée un des auteurs, Didier Hassoux, interrogé par franceinfo.

Hollande "n'a été informé que par la presse" des affaires Fillon

"Moi, ce soir, solennellement, je demande qu'il y ait une enquête d'ouverte sur les allégations qui sont portées dans ce livre, parce que c'est un scandale d'Etat, avait martelé le candidat des Républicains. On cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé, en tout cas, à travers ces allégations."

"L'exécutif n'est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire", a démenti l'Elysée, assurant que "sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, (...) le président de la République n'en a été informé que par la presse".

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. Violent clash entre François Fillon et la romancière Christine Angot sur le plateau de "L'Emission politique"<br
/>VIDEO. Face aux affaires, François Fillon dit avoir "souvent pensé à Pierre Bérégovoy"
VIDEO. "J'ai eu tort d'accepter" les costumes offerts par Robert Bourgi, et "je les ai rendus", affirme François Fillon
François Hollande et le "cabinet noir" : "On n'a jamais écrit ça", dit un des auteurs du livre cité
Ralliement de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron : quelles conséquences ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages