Filleule du général de Gaulle, Nicole témoigne : "Il nous aidait, je ne l'oublierai jamais"

·1 min de lecture

Le parrainage républicain est un usage qui s'est perdu. Il était en vogue après la guerre, visant notamment à soutenir la natalité. De Gaulle lui-même s'y était prêté. En 1947, le père de Nicole, militaire en Moselle, écrit au général pour lui demander d'être le parrain de sa fille. Il accepte, mais c'est Yvonne de Gaulle qui répond à la famille dans une lettre manuscrite. Nicole s'est retrouvée liée à l'illustre famille durant toute sa vie. Au 50ème anniversaire de la mort du général, elle lui a rendu hommage au micro d’Europe 1.

"Le rencontrer, ça m'a fait quelque chose"

La première fois que Nicole rencontre le Général, elle a 14 ans. Elle est invitée avec sa mère à une cérémonie à Forbach. "Au début, ce n'était pas prévu que l'on soit présentées. Finalement, un monsieur, sans doute un garde, m’a emmené chez de Gaulle. Le rencontrer, ça m'a fait quelque chose. Il m'a dit : 'Nicole, je suis enchanté de faire votre connaissance'", raconte la filleule du général, aujourd'hui âgée de 73 ans.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

A distance, de Gaulle suit toute sa jeunesse. "Je ne l’oublierai jamais. Tous les ans, on avait une caisse de fruits. Il nous aidait, envoyait des sous à ma maman." Il continue de la soutenir une fois adulte, envoyant par exemple de l'argent pour acheter les alliances lors de son mariage. Yvonne de Gaulle lui fait quant à elle parvenir des vêtements arborant la croix de Lorraine pour ses enfants.

Le portrait dédicacé du Grand Charle...


Lire la suite sur Europe1