Fillette sortie de la cantine par la police : son père porte plainte

Léa, âgée de cinq ans et dont l'exclusion de la cantine scolaire à Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques) jeudi dernier a suscité l'indignation générale, retournera mardi 15 janvier manger avec ses camarades. "La mairie a donné son accord", a déclaré son père, Laurent Ledain, tandis que l'école Saint-Vincent a confirmé que le nom de la fillette apparaissait bien sur la liste des enfants qui fréquenteront le restaurant scolaire mardi. "Nous avons reçu un courrier des services sociaux du conseil général des Pyrénées-Atlantiques indiquant prendre en charge les frais de cantine de Léa", a aussi confié de son côté Dominique Lesbats, le maire de la commune.

La fillette avait été extraite le 8 janvier de la cantine par une policière municipale, en raison d'un impayé, une scène qui s'était produite devant ses camarades. Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon avait vivement condamné cette mesure d'exclusion jeudi, la qualifiant d'"acte de violence scandaleux". "Tous les enfants de France doivent être dans leur cantine et manger, et ne pas être victimes d'actes, qui, de cette nature, sont des actes de violence", avait-il estimé. 

Le maire assume toutes "les actions et les initiatives"

Dans un communiqué diffusé lundi (publié en intégralité par "Sud-Ouest"), le maire d'Ustaritz indique assumer pleinement toutes "les actions et les initiatives" qui ont été prises dans cette affaire. "Le règlement intérieur du service de restauration scolaire (...) prévoit qu'en l'absence de paiement une mesure d'exclusion temporaire ou définitive pourra être décidée", est-il indiqué. "Des circonstances (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Fillette sortie de la cantine par la police : son père porte plainte
Fillette sortie de la cantine : le défenseur des droits "choqué"
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.