Une fillette meurt dans une apparente intoxication au monoxyde de carbone

© DENIS CHARLET / AFP

Une fillette de deux ans a été tuée, et sa mère grièvement blessée, dans une apparente intoxication au monoxyde de carbone. Les faits se sont produits jeudi soir à Gueugnon, en Saône-et-Loire. Outre la fillette et sa mère de 24 ans, hospitalisée en urgence absolue, le père de 29 ans a également été transporté à l'hôpital en urgence relative, ont indiqué les pompiers vendredi. Un autre homme, également d'une vingtaine d'années, est indemne. Son lien avec la famille reste inconnu, selon la même source.

La présence de monoxyde de carbone a été confirmée dans l'appartement familial, selon les secours. Le maire de Gueugnon Dominique Lotte a précisé à l'AFP qu'un expert avait confirmé la présence d'une bouteille de gaz défaillante. Elle aurait pu fuir, ont confirmé les pompiers.

Des risques d'intoxication

Les secours ont cependant indiqué avoir également trouvé dans l'appartement des traces de produits consumés pouvant dégager du monoxyde de carbone, ce qui pourrait laisser penser à la combustion d'un brasero. L'enquête, menée par la gendarmerie, reste cependant en cours, selon les pompiers.

Ces derniers rappellent qu'il ne faut pas utiliser certains appareils, comme les barbecues ou les braseros, pour chauffer son logement, car ils risquent de provoquer une intoxication au monoxyde de carbone.

Depuis septembre, plus de 70 personnes ont été intoxiquées après avoir voulu chauffer leur logement avec des appareils non prévus pour cet usage, selon des chiffres datant de la mi-novembre e...


Lire la suite sur Europe1