Une fillette meurt 4 jours après l'incendie qui a tué sa mère et gravement blessé son petit frère

·1 min de lecture
![CDATA[Pixabay]]

Un violent incident a détruit un appartement du quartier de Harlem, à New York, le 19 novembre dernier. Ce matin-là, Adianatou-Nene Korouma s'est retrouvée prise au piège dans l'immeuble en flammes avec ses deux enfants, rapporte le magazine People. Elle a tout fait pour s'échapper mais elle est morte avant l'arrivée des secours.

"Nene a tenté de s'échapper seule avec les enfants à travers le couloir enfumé mais elle a succombé aux fumées toxiques et a perdu la vie", est-il écrit sur la page GoFundMe créée au profit de sa famille. Dans un état grave, sa fillette de 4 ans et son bébé de trois semaines ont été transportés à l'hôpital.

La fillette n'a pas survécu

Papa Kante, le père de famille, était au travail au moment du drame. "Je suis venu tout de suite. Quand j'ai répondu au téléphone, j'ai tout de suite appelé le 911 quand ma femme m'a dit qu'elle ne pouvait pas sortir", a-t-il déclaré à WCBS le matin de l'incendie, dont la cause reste encore à déterminer.

Inconsciente et placée sous respirateur artificiel, la fillette est morte des suites de ses blessures le 23 novembre dernier. Un vétéran de la guerre du Vietnam âgé de 81 ans, qui vivait dans l'immeuble, est également décédé, rapporte le média américain. D'autres résidents ont été traités pour des inhalations de fumée et d'autres blessures ne mettant pas leur vie en danger.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Il achète accidentellement deux billets de loterie identiques et finit par gagner avec chacun d'eux
Mariée 11 fois à neuf hommes différents, elle ne désespère pas de trouver le bon
WTF ! Un homme débarque aux urgences avec un obus... dans le rectum !
TEMOIGNAGE. "Atteinte de la maladie de Charcot, j'ai participé aux JO de Tokyo"
Affaire Laura Fay : retour sur le sort tragique de cette femme, dont les vacances en couple ont viré au pire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles