Une fillette kidnappée retrouvée 18 ans plus tard grâce à une vidéo virale ?

·1 min de lecture

L'affaire Sofia Juarez date de 2003. D'ailleurs, cette affaire était la première alerte Amber de l'Etat de Washington. Sofia avait disparu sans laisser aucune trace le 4 février 2003. Un manque cruel d'informations qui avait empêché l'enquête de progresser. Récemment, une vidéo devenue virale sur les réseaux a mis à jour les informations de l'enquête. C'est une jeune femme de Culiacán, au Mexique, aux environs de 22 ans, qui est au centre de ce buzz. Dans une vidéo, elle déclare ne pas aimer les anniversaires. "La vérité est que je n'aime pas avoir d'anniversaires", avait-elle déclaré en mars dernier en espagnol dans une interview avec une personnalité des médias sociaux Mexicains.

Par la suite, elle confie clairement à son interviewer qu'elle était là contre son gré et qu'elle veut être secourue par sa famille. "Je veux leur dire de venir me chercher parce que je suis ici, kidnappée", affirmait-elle. Cette vidéo sur TikTok a vite fait le tour du réseau. Des informateurs ont même contacté la police de l'Etat de Washington avec de sérieux doutes sur la police identité de la jeune femme.

"Nous devons essayer d'aller jusqu'au bout pour savoir si c'est Sofia ou non"

Suite à cette vidéo, la police a reçu une multitude d'informations et a même tenté d'entrer en contact avec la femme sur la vidéo. La police veut notamment faire un test ADN afin de savoir s'il s'agit bien de Sofia. "Nous devons essayer d'aller jusqu'au bout pour savoir si c'est Sofia (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Roland Cazaux dit "le Chat", violeur multirécidiviste sur la côte Atlantique
L'incroyable subterfuge d'une mère infiltrée dans le collège de sa fille
A 18 ans, elle tue un homme à coups de pied
Une jeune fille portée disparue retrouvée par un chien
Des adolescents avouent leur meurtre sordide sur Youtube

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles