Quand une fille de Poutine file le parfait amour avec un Zelensky

Depuis l’adoption en avril de sanctions occidentales à l’égard des deux filles de Poutine, Ekaterina et Maria demeurent auprès de leur père.
Depuis l’adoption en avril de sanctions occidentales à l’égard des deux filles de Poutine, Ekaterina et Maria demeurent auprès de leur père.

Voilà de quoi chagriner papa. Ekaterina Tikhonova, 35 ans, la fille cadette de Vladimir Poutine, vit une idylle avec… un Zelensky. Non pas, bien sûr, avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, ni même avec un lointain cousin de ce dernier, mais avec un Russe prénommé Igor, âgé de 52 ans et ancien danseur de ballet. Un habitué des grandes scènes et qui s'est déjà produit en soliste au théâtre Bolchoï, au Ballet de New York ou à la Scala de Milan.

Selon le site russe I Stories et le magazine allemand Der Spiegel, les deux tourtereaux se seraient rencontrés en 2017 et auraient mis au monde une petite fille la même année. Durant deux ans Ekaterina, elle-même ancienne danseuse acrobatique de rock'n'roll, aurait fait la navette entre Moscou et Munich, où Igor dirigeait le Ballet national de Bavière. Lassée de sa cinquantaine de trajets payés aux frais de l'État russe en compagnie de ses trois gardes du corps, Ekaterina aurait décidé de s'installer à Munich en 2019, l'année même où Volodymyr Zelensky accédait au pouvoir en Ukraine.

À LIRE AUSSILa mauvaise passe de Vladimir Poutine

Depuis, Poutine n'a pas d'autre choix que d'entendre parler de son gendre d'une oreille et de son pire ennemi de l'autre. Et lorsqu'au lendemain du déclenchement de l'invasion, il fustige les riches exilés, friands « d'huîtres et de foie gras », « mentalement là-bas », et « pas avec notre peuple », on ignore s'il range l'amoureux de sa fille dans la catégorie des « traîtres nationaux [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles