La fille de Lori Loughlin "supplie" son université de la laisser revenir

Deux mois après le scandale des pots-de-vin, la fille de Lori Loughlin ne lâche rien. Selon son entourage, Olivia Jade serait prête à tout pour retourner étudier à USC.

Deux mois après le scandale des pots-de-vin, la fille de Lori Loughlin ne lâche rien. Selon son entourage, Olivia Jade serait prête à tout pour retourner étudier à USC.

En mars dernier, Lori Loughlin et son époux étaient fameusement inculpés pour leur participation dans une vaste affaire de pots-de-vin, impliquant des dizaines d'autres personnes, qui avait scandalisé les Etats-Unis. Accusés d'avoir versé 500.000 dollars à des intermédiaires pour faire rentrer leurs filles Bella (20 ans) et Olivia (19 ans) dans la prestigieuse Université de Californie du Sud (USC), l'actrice de 54 ans et son mari sont aujourd'hui en attente de leur procès. Pour ces faits mais aussi pour un second chef d'inculpation, celui de blanchiment d'argent, le couple -qui a plaidé non coupable- risque jusqu'à six ans de prison ferme.

A lire aussi : La fille de Lori Loughlin a cessé de lui adresser la parole

Depuis ces révélations, leurs filles se font discrètes et n'ont plus été revues à l'université. Mais selon «Us Weekly», la cadette seraient prête à faire amende honorable pour tenter de sauver sa réputation et son avenir. Olivia Jade, qui jouissait d'une carrière d'influenceuse sur les réseaux sociaux et qui à la suite de la mise en examen de ses parents a perdu ses nombreux contrats avec des marques prestigieuses, veut retourner étudier à l'université. «Olivia veut retourner à USC. Elle n'a pas été officiellement expulsée et elle est en train de supplier l'école de la laisser revenir», a déclaré un informateur.

Un retour pour "redorer son image"

Celle qui a toujours affirmé qu'elle n'était pas du tout intéressée par les études mais «plus par les fêtes étudiantes» aurait toutefois conscience que ses chances de réintégrer USC sont très faibles. Sa décision serait aussi motivée par sa volonté de «redorer son image». «Elle sait qu'ils ne l'autoriseront pas à revenir, donc elle espère que cette information(...)


Lire la suite sur Paris Match