« Ma fille, c’est ma fille » : le gros coup de gueule de Sylvie Vartan

·1 min de lecture
Sylvie Vartan est l'invitée du portrait de la semaine dans « Sept à huit » ce dimanche 16 mai.
Sylvie Vartan est l'invitée du portrait de la semaine dans « Sept à huit » ce dimanche 16 mai.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sylvie Vartan a deux enfants. L'aîné, tout le monde le connaît : c'est David Hallyday. Il a grandi dans la lumière des projecteurs. Mais la chanteuse de 76 ans a aussi une fille : Darina Vartan-Scotti. La jeune femme est âgée de 23 ans. Elle est la fille de Sylvie Vartan et de Tony Scotti. Elle a été adoptée par le couple alors qu'elle n'était encore qu'un bébé en 1997 (elle avait 7 mois). Mais ce mot ? adoptée ?, Sylvie Vartan le déteste. Elle explique pourquoi dans le portrait de la semaine réalisé par Audrey Crespo-Mara pour l'émission Sept à huit, diffusée sur TF1 dimanche 16 mai.

Alors que la journaliste lui demande pourquoi elle ne parle quasiment jamais de sa fille Darina, l'ex-femme de Johnny Hallyday répond : « Voilà ce qui me dérange beaucoup : on dit toujours la fille adoptive ou le fils adoptif. Je trouve ça insupportable personnellement parce qu'on ne classifie pas les enfants suivant leur naissance. » Et d'ajouter : « Non, ma fille, c'est ma fille. Point. Ça, ça m'agace un peu. »

Darina Vartan-Scotti est une star sur Instagram

Darina Vartan-Scotti est donc la demi-s?ur de David Hallyday. La jeune femme, née en Bulgarie, le pays d'origine de Sylvie Vartan, est très populaire sur Instagram ? sous le pseudo de puffdeedee, elle a près de 30 000 abonnés ? et publie régulièrement des photos de sa vie entre les États-Unis et Paris. Elle poursuit des études pour devenir réalisatrice de cinéma.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles