Non, la fille de Brigitte Macron n’est pas l’avocate de la CFDT

En pleine grève contre la réforme des retraites, une information concernant l'avocate Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, a aiguisé la curiosité de nombreux internautes. Sur une fiche du site Grands Avocats, la mention "Tiphaine Auzière est également défenseur syndical à la CFDT " a semé la confusion, alors que ce syndicat est engagé dans de laborieuses négociations avec le gouvernement. La benjamine de Brigitte Macron, belle-fille du président de la République, serait-elle une avocate travaillant pour la CFDT ?

Pas du tout, a conclu le site Checknews au terme de son enquête. D'abord parce que les défenseurs syndicaux sont des salariés qui représentent d’autres salariés (ou l’employeur) aux prud’hommes. Il ne s'agit donc pas d'avocat comme l'est la fille de Brigitte Macron. Et parce que Tiphaine Auzière n'a occupé cette fonction que lors de ses études en 2008-2009. Durant six mois, l'élève-avocate a exercé auprès de la CFDT.

Une expérience dans le cadre de ses études

Contactée par le site, Tiphaine Auzière revient sur cette expérience : "Dans le cadre de nos études, on doit faire un stage en dehors d’un cabinet d’avocat, pour un projet pédagogique individuel. J’ai passé un peu plus de six mois au Betor-Pub CFDT [syndicat CFDT du secteur de l’informatique, des bureaux d’études, de la pub, ndlr] à assister les adhérents".

Egalement absente de l’annuaire des avocats de la CFDT, l'avocate spécialisée en droit du travail a ensuite travaillé dans un cabinet d’avocats du Nord

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Clara Morgane moquée à cause d’un tatouage
Friends : Jennifer Aniston a (encore) cassé internet avec une photo qui a rendu fou les fans de la série
VIDÉO - Carla Bruni laisse entendre que Valérie Trierweiler aurait été plus heureuse à l'Elysée si elle s'était mariée
Meghan Markle et Harry : bientôt une interview explosive ?
Comment Ségolène Royal a découvert la liaison entre François Hollande et Valérie Trierweiler