La fille dans les bois (France 2) - Carolina Jurczak : "Après les prises difficiles, Antoine Duléry venait vérifier si j’allais bien"

·1 min de lecture

Parlez-nous de votre personnage, Jeanne…

Carolina Jurczak : C’est une jeune femme qui a tout abandonné du jour au lendemain pour s’éloigner d’un passé difficile. Mais elle est obligée de revenir dans sa ville natale. Sur le lit de mort de sa sœur, elle va faire la promesse de mener une enquête pour respecter ses dernières volontés. Elle va devoir apprendre à se réconcilier avec sa famille et ses racines.

Vous formez un duo sympathique avec Mathieu Spinosi (Prière d’enquêter) qui incarne un journaliste du cru !

C’est drôle car Mathieu et moi, on se connait depuis 10 ans. Nous étions tous les deux au Cours Florent en classe libre. Nous avons travaillé nos personnages ensemble en amont. Sur le tournage, c’était la garderie ! On a beaucoup rigolé. C’est payant à l’écran.
C’est l’une des rares fois où Antoine Duléry joue un sale type. C'est bluffant de l'avoir dans cet état en face de soi ?

Ce qui est très étonnant chez Antoine, c’est qu’il est le premier à faire des blagues sur les tournages. Et quand la caméra tourne, il est d’une concentration et d’une précision très impressionnante. Il s’est amusé à me faire peur dans la peau de son personnage ! Après les prises difficiles, il venait vérifier si j’allais bien. C’est drôle de passer en un quart de seconde du sale type, brut de décoffrage, au nounours qui vient s’excuser d’avoir torturé sa partenaire !

À li... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi