La filière du vin français craint le durcissement de la guerre commerciale avec les Etats-Unis

1 / 2

La filière du vin français craint le durcissement de la guerre commerciale avec les Etats-Unis

Les vins français sont toujours "dans la gueule du loup" et menacés de nouvelles sanctions américaines dans le différend qui oppose Washington et Bruxelles sur Airbus et Boeing, malgré la trêve évoquée cette semaine sur la taxe numérique.

"Depuis le milieu de la semaine, nous avons senti un allègement de la pression concernant d'éventuelles rétorsions américaines à la volonté française d'instituer une taxe numérique, mais les exportations de vins français sont soumises depuis le 18 octobre à des taxes de 25% dans un conflit aéronautique Boeing/Airbus qui peut encore s'envenimer d'ici la mi-février", résume un haut responsable de la filière viticole.

Risque de durcissement du conflit

"Nous nous inquiétons du risque de durcissement du conflit aéronautique qui pénalise nos exportations mois après mois" ajoute Bernard Farges, président de la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie à appellations d'origine contrôlées (CNAOC). "Les vins français sont dans la gueule du loup" ajoute-t-il.

Outre les vins français, Washington a été autorisé par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à appliquer ces taxes sur l'huile d'olive espagnole, les fromages italiens et les whiskies écossais, en représailles à des subventions versées à Airbus par les Etats européens.

En France, toute la filière viticole a demandé au gouvernement la mise en place rapide d'un "fonds de compensation français des entreprises...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi