Figure du féminisme en France, défenseuse de la laïcité … Qui est Elisabeth Badinter ?

Brut.

Elisabeth Badinter naît le 5 mars 1944. Elle est la fille de Marcel Bleustein-Blanchet, ancien résistant et ancien PDG du groupe Publicis, qu’elle admire et qui, dit-elle, lui donne "les moyens psychologiques de l’ambition".


Elle a vingt-deux ans quand elle épouse Robert Badinter, avocat, futur Garde des Sceaux de François Mitterand et père de l’abolition de la peine de mort. À son propos, elle dira : "Il m’a beaucoup aidée dans la vie. Il m’a beaucoup soutenue. Un homme qui est si heureux quand il arrive quelque chose d’heureux à sa femme, pour moi, c’est un féministe."


Une figure majeure du féminisme français


Sa lecture de l’essai féministe de Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, est une révélation. Elle évoquera son admiration pour cette philosophe et son itinéraire, même si elle n’est pas toujours en accord avec ses positions.


À 30 ans, un an après avoir décroché l’agrégation de philosophie et jeune mère de famille, elle se réjouit de l’adoption de la loi sur le droit à l’avortement, qu’elle considère comme "l’une des plus importante pour l’histoire des femmes » et « un immense pas vers la fin d’une aliénation."


En 1980, Elle publie L’amour en plus, dans lequel elle affirme que l’amour maternel n’est pas inné. Elle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi