Publicité

Figure controversée de la diplomatie américaine, Henry Kissinger est mort à 100 ans

Henry Kissinger, acteur incontournable de la diplomatie américaine lors de la guerre froide et secrétaire d'État sous Richard Nixon et Gerald Ford, est décédé à l'âge de 100 ans, le mercredi 29 novembre. Son cabinet de conseil, Kissinger Associates, a confirmé son décès dans sa résidence du Connecticut, sans préciser la cause. La famille du diplomate prévoit des funérailles privées, suivies d'une cérémonie d'hommage publique à New York.

George W. Bush, ancien président américain républicain, a réagi à la mort d'Henry Kissinger, déclarant que « l'Amérique a perdu l'une de ses voix les plus sûres et les plus écoutées en politique étrangère », indique France 24 ce jeudi. La mémoire d’Henry Kissinger a également été saluée par l'ambassadeur de Chine aux États-Unis, Xie Feng, qui a qualifié son décès de « perte énorme ». Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a également salué les « contributions significatives à la paix et à la stabilité » en Asie de l'ancien diplomate.

À lire aussi Tribune. Guerre en Ukraine : « Il est temps de dire où la diplomatie d’Henry Kissinger nous a menés »

Partisan de la « realpolitik », Henry Kissinger fut l'architecte principal du rapprochement des États-Unis avec la Chine de Mao, mais également avec Moscou lors de la guerre froide. Il a également mené, toujours dans le plus grand secret et parallèlement aux bombardements de Hanoï, des négociations pour mettre fin à la guerre du Vietnam, qui débouchera finalement sur un accord de ce...


Lire la suite sur LeJDD