Le Figaro heurte le milieu littéraire en qualifiant Levy et Musso de "nuls"

Le quotidien Le Figaro a heurté certains auteurs et éditeurs en publiant un article qui se demandait qui d'entre les écrivains Guillaume Musso et Marc Levy était "le plus nul".

L'article "Marc Levy contre Guillaume Musso: qui est le plus nul?", publié sur le site internet du journal mercredi, est signé d'un critique musical connu pour son ton caustique et ses jugements parfois sévères, Nicolas Ungemuth.

Mais l'attaque est mal passée contre ces deux romanciers très appréciés des lecteurs, puisqu'en 2022 Guillaume Musso a été le plus vendu en France (1,383 million d'exemplaires au total) et Marc Levy le neuvième (630.000 exemplaires).

"Fiers d'accompagner et honorés d'accompagner Marc Levy. Extrêmement fiers", a écrit jeudi sur Twitter Michèle Benbunan, la patronne d'Editis, maison mère des éditions Robert Laffont.

"Nous sommes quant à nous heureux et fiers d'abriter au sein d'Hachette Livre un auteur de la trempe de Guillaume Musso, capable de parler aux Françaises et aux Français de tous âges et de toutes origines", a indiqué sur Linkedin le directeur général délégué d'Hachette Livre, Fabrice Bakhouche.

"+Le plus nul+, c'est bien votre article et sa condescendance. Soutien à @Marc_Levy et @Guillaume_Musso", a affirmé sur Twitter la romancière franco-britannique Tatiana de Rosnay.

"Sans cette littérature populaire les maisons d'édition ne pourraient pas publier des auteurs plus confidentiels. Le snobisme de ce milieu me dégoûte", a réagi l'écrivain et médecin Baptiste Beaulieu.

Juan Asensio, critique littéraire très peu adepte des auteurs de best-sellers, s'est dit sceptique face à cet article.

"Franchement, le @FigaroCulture pense-t-il vraiment qu'en comparant Marc Levy à Guillaume Musso, il s'acquitte honnêtement de son travail de critique littéraire? (...) Que Nicolas Ungemuth compare plutôt Michel Houellebecq à Yann Moix, qu'on rigole!", a-t-il conseillé.

Guillaume Musso lui-même, qui sur les réseaux sociaux se cantonne d'habitude à des annonces promotionnelles, avait réagi dès mercredi. "En tout cas, nos livres sont moins pathétiques que vos articles", estimait-il.

Le Figaro est le quotidien partenaire de l'institut GfK pour le classement annuel des écrivains en nombre d'exemplaires vendus.

Paru mardi, l'article qui annonçait la première place de Guillaume Musso pour la 12e année consécutive relevait sobrement que "Guillaume Musso caracole toujours en tête".

"Une vraie fierté pour Antibes", avait affirmé sur Twitter le député des Alpes-Maritimes Éric Pauget, natif de la même ville que l'écrivain.

hh/mch/dch