"La FIFA va fermer les yeux" : choc, le Qatar déjà accusé d'avoir truqué un match de Coupe du Monde 2022, on fait le point

"La FIFA va fermer les yeux" : révélation choc, le Qatar déjà accusé d'avoir truqué un match de Coupe du Monde 2022, on fait le point - Abaca
"La FIFA va fermer les yeux" : révélation choc, le Qatar déjà accusé d'avoir truqué un match de Coupe du Monde 2022, on fait le point - Abaca

La Coupe du Monde 2022 au Qatar n'a même pas encore débuté, mais cela n'empêche pas la compétition d'être au coeur d'un nouveau scandale par jour. Après les soupçons d'achat de faux fans sur place ou encore l'interdiction surprise de consommer de l'alcool dans les stades malgré les accords passés et signés avec la FIFA et les partenaires, le pays hôte se retrouve aujourd'hui au centre d'une polémique encore plus grave.

Le premier match du Qatar déjà truqué ?

Le 20 novembre prochain, la sélection qatarienne lancera le coup d'envoi du tournoi international avec son match contre l'Equateur. Un événement qui s'annonce historique pour le pays et une rencontre qui devrait être suivie par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, mais qui est dès à présent soupçonné d'être... truqué !

Selon les informations de Amjad Taha - expert en affaires politiques stratégiques et directeur régional du centre britannique en Arabie Saoudite, huit joueurs Equatoriens auraient été contactés et se seraient ensemble vus proposer la somme de 7,4 millions de dollars pour perdre volontairement le match. Plus fort, une stratégie aurait même été décidée avec la promesse d'un score final de 1 à 0, avec le but marqué en seconde période.

>> "Un fiasco total" : la Coupe du Monde 2022 n'a pas encore commencé, mais une grosse polémique en plein direct secoue déjà le Qatar <<

Les internautes réagissent à la...

Lire la suite


À lire aussi

"Ils l'ont fait !" : ce futur adversaire de l'Equipe de France va boycotter la Coupe du Monde 2022 au Qatar
Le Danemark bientôt viré de la Coupe du Monde 2022 ? Le Qatar en colère après le boycott de l'adversaire de l'Equipe de France
Coupe du Monde au Qatar : Zidane compare les scandales à de "la polémique" et préfère laisser "la place au jeu"