Fifa: Platini et Blatter comparaissent en Suisse pour «escroquerie»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis ce mercredi 8 juin en Suisse, et après six ans d'une enquête traversée par les soupçons de complot, Michel Platini et l'ex-président de la Fifa Sepp Blatter comparaissent dans l'affaire de paiement suspect qui a brisé leur carrière en 2015.

Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone (sud-est) a ouvert le procès jusqu'au 22 juin du Français de 66 ans et du Suisse de 86 ans pour « escroquerie », « gestion déloyale », « abus de confiance » et « faux dans les titres », pour une décision attendue le 8 juillet.

Le parquet accuse les deux anciens dirigeants d'avoir « obtenu illégalement, au détriment de la Fifa, un paiement de 2 millions de francs suisses » (1,8 million d'euros) « en faveur de Michel Platini ». Visés l'un comme l'autre par d'autres procédures, en France pour le triple Ballon d'Or (au sujet de l'attribution du Mondial-2022 au Qatar) et en Suisse pour Sepp Blatter, ils encourent cinq ans d'emprisonnement ou une amende.

Des parias du football

Pour l'accusation, il s'agit d'un paiement « sans fondement », obtenu en induisant « astucieusement en erreur » les contrôles internes de la Fifa par des affirmations mensongères des deux dirigeants, soit le critère clé de l'escroquerie. Les deux hommes martèlent de leur côté qu'ils avaient dès l'origine décidé d'un salaire annuel d'un million de francs suisses, oralement et sans témoins, sans que les finances de la Fifa n'en permettent le versement immédiat à M. Platini.

(avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles