Fifa : l’inspection générale émet un signalement à la justice pour « outrage sexiste » contre Le Graët

© Christophe Ena/AP/SIPA

L’affaire Noël Le Graët pourrait prendre prochainement un autre tournant. Mercredi, le président de la Fédération française de football a accepté de se mettre en retrait de ses fonctions, le temps que l’audit diligenté par la ministre des Sports ne livre ses conclusions. Il est depuis remplacé par Philippe Diallo . Mais les inspecteurs chargés de cet audit semblent déjà en mesure d’apporter de nouveaux éléments à la justice le concernant. Selon des informations du Monde , l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) a émis un signalement au procureur de la République de Paris pour « outrage sexiste » en vertu de l’article 40, soit des faits susceptibles d’être pénalement répréhensibles.

En effet, cet article impose aux fonctionnaires de signaler à la justice des crimes ou délits dont ils ont pris connaissance dans l’exercice de leurs fonctions. Toujours d’après Le Monde, les témoignages recueillis pendant cette enquête n’avaient pas révélé de faits pénalement répréhensibles. Toutefois, l’audition le 10 janvier de l’agente de joueurs Sonia Souid a changé la donne. Elle a évoqué des avances à répétition de la part du président de la FFF. « Il ne m'a jamais regardée comme un agent, mais comme un bonbon à croquer. Pour parler vulgairement, il m'a regardée comme deux seins et un cul », a-t-elle confié à L’Équipe .

Lire aussi - Noël Le Graët : les affaires qui ont conduit à sa mise en retrait de la Fédération française de football

Des comportements ...


Lire la suite sur LeJDD