Fièvre : à partir de quelle température faut-il s'inquiéter ?

Quand le thermomètre grimpe, les parents s'inquiètent. Les médicaments ne sont pas toujours la solution, parfois des mesures simples suffisent à améliorer le confort face une température un peu élevée. Mais quand faut-il vraiment s'inquiéter ? Le docteur Christian Recchia vous répond.

Contrairement à l'idée reçue, la température corporelle n'est pas forcément de 37°C. De récentes études ont confirmé qu'elle se situait plus précisément entre 36,5 et 37,2°C. Au-dessus de cette mesure, on parle donc de température. Mais à partir de combien faut-il s'inquiéter ? La fièvre est une réaction de l'organisme pour l'aider à lutter contre une infection.

Le Dr Christian Recchia, docteur en médecine, spécialisé dans les filières agroalimentaires et la science des aliments, rappelle que même en dessous de 39°C, la fièvre doit alerter.

"Une température en dessous de 39 peut être l'expression d'une maladie très grave si cette température en 37,2 et 38,5 perdure", met en garde le Dr Recchia. Ce dernier recommande d'adapter la réaction à chaque situation: "Quand un enfant subit une fébricule à 37,9 avec une rhinite, ça ne nécessite pas forcément des antibiotiques et ça ne nécessite pas forcément du paracétamol."

Améliorer le confort

Si votre enfant a une température élevée, adoptez des mesures d'hygiène. Pour améliorer son confort, il est recommandé de le placer dans une pièce fraîche et aérée (entre 18 et 20 °C). De plus, ne le couvrez pas trop mais ne le déshabillez pas complètement non plus. Très important, surveillez son hydratation avec de l'eau ou une autre boisson qu'il boit facilement.

Au-delà de 39, on parle alors de fièvre et là une prise en charge s'impose. "Quand vous prenez du paracétamol pour une fièvre, ce paracétamol doit être accompagné obligatoirement d'un repas. À chaque type de pathologie, il y a sa fièvre. (...) En conclusion, nous devons et vous devez appeler un médecin quand un enfant de moins de cinq ans a plus de 38,5 ou 39 de fièvre".

VIDÉO - Fièvre : quelle est la meilleure technique pour bien prendre sa température ?