Une fidèle de Merkel élue cheffe des conservateurs allemands

LExpress.fr
Annegret Kramp-Karrenbauer remplace à ce poste la chancelière allemande, contrainte de le quitter après 18 ans de règne.

Le parti conservateur allemand, la CDU, s'est trouvé un nouveau chef. Il a élu ce vendredi une fidèle d'Angela Merkel à sa tête, Annegret Kramp-Karrenbauer, qui remplace à ce poste la chancelière, contrainte de le quitter après 18 ans de règne. 

L'actuelle numéro deux du parti démocrate-chrétien allemand, âgée de 56 ans, s'est imposée par vote avec seulement un peu plus de 51% des voix lors d'un congrès. Elle est élue face à un opposant interne à Angela Merkel, Friedrich Merz, qui entendait opérer un virage nettement à droite. Malgré la perte de la présidence de son parti, Angela Merkel entend rester chancelière allemande jusqu'au terme de son quatrième mandat fin 2021. 

"Élargir le centre"

Annegret Kramp-Karrenbauer est baptisée le plus souvent par ses initiales "AKK", mais aussi par ses détracteurs "Merkel 2", "Merkel bis" voire un peu dédaigneusement "Mini-Merkel", en raison de sa fidélité à la chancelière. Elle va désormais avoir fort à faire pour maintenir la cohésion des démocrates-chrétiens de la CDU. 

LIRE AUSSI >> Merkel-Macron: la fin du temps béni 

Avec cette catholique de 56 ans, les délégués de la CDU, un parti qui a gouverné l'Allemagne pendant un demi-siècle au cours des 70 ans écoulé, actent une certaine continuité: cette femme aux cheveux courts assume globalement l'héritage "merkelien". Annegret Kramp-Karrenbauer a exclu de repositionner le mouvement du centre vers la droite dure, dans l'espoir de récupérer les électeurs conservateurs tombés dans l'escarcelle de l'extrême droite. Pour elle, il est plus pertinent d'"élargir le centre", d'autant plus que le parti perd aussi des voix en direction des écologistes. 

'Je peux, je veux et je serai'

Dans le style, AKK et Angela Merkel se rejoignent aussi. La Sarroise n'a, comme Merkel, rien d'une oratrice brillante. Elle est également "toujours soigneusement préparée, très vive et pleine de confiance en elle", souligne le journal berlinois Tagesspiegel. Et elle veut devenir chancelière, une voie que lui ouvre à terme ...Lire la suite sur L'Express.fr

Une fidèle de Merkel élue cheffe des conservateurs allemands

La fin annoncée des années Merkel

Angela Merkel ne se représentera pas en 2021

"S'il vivait aujourd'hui, Hitler serait proche de l'AfD"