Le fichage des jeunes au PSG "nous rappelle hélas l'affaire des quotas en 2011", dénonce le Cran

franceinfo
Ghyslain Vedeux, président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), a expliqué, vendredi sur franceinfo, qu'"il y a une différence entre les fichiers ethniques et nominatifs qui sont interdits et les statistiques ethniques et anonymes qui, elles, sont autorisées".

Le PSG est accusé d'avoir organisé entre 2013 et 2018 le fichage ethnique des jeunes joueurs repérés par le club selon les révélations des "Football Leaks". La cellule de recrutement du PSG a mentionné des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation. L'information a été confirmée par le PSG qui pointe "une initiative personnelle". Ghyslain Vedeux, président du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) et ancien footballeur professionnel, était l'invité de franceinfo, vendredi 9 novembre. Il est revenu sur l'affaire alors que le Cran a annoncé qu'il portait plainte.

franceinfo : Pensez-vous que le club est de bonne foi quand il dit que c'était une "initiative personnelle" ?

Ghyslain Vedeux : Pour l'instant, c'est ce qu'ils disent. Il est difficile d'imaginer dans une telle structure comme le PSG que de telles directives aient été prises uniquement à l'initiative des entraîneurs et des recruteurs. Il est difficile d'imaginer que le club puisse ne pas savoir. Il faudrait entendre ce que disent les autres personnes. Il faut remettre les choses dans leur contexte. Dans un club, il y a une hiérarchie. Il y a un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi