Le fiasco du Stade de France ne va pas améliorer les relations de Darmanin avec le Royaume-Uni

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, quittant l'Elysée, le 1er décembe 2021. (Photo: Sarah Meyssonnier via Reuters)
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, quittant l'Elysée, le 1er décembe 2021. (Photo: Sarah Meyssonnier via Reuters)

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, quittant l'Elysée, le 1er décembe 2021. (Photo: Sarah Meyssonnier via Reuters)

POLITIQUE - Entre Gérald Darmanin et le Royaume-Uni, il y a des hauts et des bas, mais principalement des bas. Le ministre de l’Intérieur français est sous le feu des critiques de l’autre côté de la Manche pour avoir imputé le chaos au Stade de France samedi 28 mai aux supporters anglais. Le dernier épisode d’une relation qui n’a pas souvent été rose entre le ministre français et les Britanniques.

Depuis la finale de la Ligue des Champions, Gérald Darmanin et la ministre des Sports nouvellement nommée Amélie Oudéa-Castera sont en charge de diffuser la version du gouvernement. Qui est la suivante: le fiasco est dû à la vente massive de faux billets aux supporters anglais. “Nous pensons que la fraude vient de l’autre côté de la Manche”, a déclaré Gérald Darmanin lors d’une conférence de presse lundi 30 mai, sans s’excuser pour la gêne occasionnée.

Ce discours ne passe pas auprès des fans de Liverpool, dont le comportement calme a été souligné par nombre de témoins sur place et analysé comme la conséquence du douloureux souvenir de Hillsborough qui a causé la mort de 97 personnes après une bousculade avant le match Liverpool FC et Nottingham Forest.

Indigné, le député travailliste Ian Byrne, survivant du drame du 15 avril 1989, a écrit à la ministre des Affaires étrangères britanniques pour exiger des excuses “de la police française”, tandis que la maire de Liverpool, Joanne Anderson, demandait la même chose, le 30 mai, en citant nommément Gérald Darmanin ainsi que sa collègue des Sports Amélie Oudéa-Castera.

Downing Street en personne a réagi, se disant “extrêmement déçu” du traitement des supporters anglais. Le locataire de la place Beauvau, en sa qualité de responsable de la sécurité aux abords du stade, est dans le viseur britannique. Une fois encore.

Nous n’avons pas de leçons à recevoir des Britanniques. (...) Nous ne sommes ni leurs collaborateurs, ni leurs supplétifs.Gérald Darmanin, le 15 novembre 2021 sur CNews

Le point culminant des tensions entre Gérald Darmanin et Priti Patel, son homologue britannique à l’Intérieur, a eu lieu fin 2021 sur leur dossier commun: la lutte contre l’immigration clandestine qui se cristallise à Calais, lieu de passage privilégié par les réfugiés pour rejoindre l’Angleterre.

Tout est parti d’une bataille de chiffres parus en novembre. Londres s’est ému du nombre d’arrivées illégales sur ses cotes et a accusé Paris de ne pas mettre les moyens pour stopper les passages illégaux. Réponse virulente de Gérald Darmanin sur CNews: “Nous n’avons pas de leçons à recevoir des Britanniques. (...) Nous ne sommes ni leurs collaborateurs, ni leurs supplétifs”.

En retour, le ministre de l’Intérieur a accusé Londres de ne pas respecter ses engagements financiers pour aider Paris et s’est attaqué au marché du travail britannique - trop attractif selon lui. Une attaque subtile contre son homologue et son travail: la réforme du marché du travail est justement l’autre dossier d’envergure de Priti Patel depuis sa nomination en 2019.

Patel exclue d’une réunion par Darmanin

Moins de dix jours plus tard, après une brève accalmie diplomatique, un drame ravive les tensions: le 24 novembre, 27 migrants perdent la vie dans un naufrage au large de Calais. La vague d’émotion n’empêche pas Londres et Paris de se renvoyer la responsabilité du désastre: “La Grande-Bretagne et la France doivent travailler ensemble. Nous devons arrêter d’être les seuls à lutter contre les passeurs”, tançait Gérald Darmanin, sur RTL, le 25 novembre.

Le surlendemain, la diffusion sur Twitter par Boris Johnson de sa lettre à Emmanuel Macron met le feu aux poudres. Le dirigeant britannique propose à son homologue “un accord bilatéral” pour renvoyer directement vers la France les migrants arrivés au Royaume-Uni. Le fond comme la forme ulcèrent Paris. En réaction, Gérald Darmanin exclut Priti Patel d’une réunion interministérielle prévue avec d’autres représentants européens.

“Il y a eu quelques tensions après le dramatique naufrage et les menaces de ‘push back’ [repousser les bateaux clandestins arrivant en Angleterre depuis Calais, NDLR]”, reconnait l’entourage du ministre, contacté par Le HuffPost ce 31 mai. Mais depuis,ça c’est normalisé. Entre Priti Patel et Gérald Darmanin, ça se passe super bien”, nous répond-on.

“Gérald Darmanin est la fraude”

Vraiment? En mars 2022, le ministre français avait pourtant des mots durs vis-à-vis du Royaume-Uni, et toujours sur l’immigration, des Ukrainiens, cette fois. “Maintenant ça suffit. il faut que les Anglais mettent en lien leurs discours - j’ai entendu les grands discours généreux de monsieur Johnson - et les faits”, sommait Gérald Darmanin, sur Europe1, le 7 mars 2022, vingt jours après l’invasion russe. Deux jours plutôt, dans une lettre à son homologue anglaise Priti Patel, il fustigeait le “manque d’humanité” britannique.

Au bout de quelques jours, un terrain d’entente et un système d’accueil ont finalement été trouvés par Londres. Mais pas sans une réponse indirecte de Boris Johnson qui défend la “générosité” de son pays tandis que Priti Patel répond directement à Gérald Darmanin devant le Parlement britannique: il est “faux de dire que nous ne faisons que renvoyer les gens, ce n’est absolument pas le cas, nous soutenons ceux qui sont venus à Calais”, répliquait-elle.

Cela se passe en mars 2022. Depuis le calme semble revenu entre les deux ministres. Auprès du HuffPost, l’entourage du ministre vante une relation “largement apaisée.”

L’épisode du Stade de France ne concerne pas directement la ministre Priti Patel. En revanche, l’image de Gérald Darmanin n’en sortira pas redorée outre-Manche. “Gérald Darmanin est la fraude”, a taclé Jamie Carragher, ancien joueur de Liverpool et star britannique désormais consultant sportif, en réponse à la conférence de presse donnée par le ministre français 48 heures après les faits.

À voir également sur Le HuffPost: Finale de la Ligue des Champions et faux billets, le gouvernement s’arcboute sur sa défense

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles