Le fiasco du projet de rénovation de la gare du Nord en chiffres

·1 min de lecture
L'ambitieuse rénovation de la gare du Nord a été abandonnée.
L'ambitieuse rénovation de la gare du Nord a été abandonnée.

Le projet controversé de rénovation et d?agrandissement de la gare du Nord, conçu avec Ceetrus, a été abandonné. Cette décision, annoncée mardi soir, signe l?épilogue d?un feuilleton entamé trois ans plus tôt. Entre 2018 et 2021, le coût total du projet est passé de 600 millions d?euros à 1,5 milliard au minimum. Le projet prévoyait de tripler la surface de la première gare d?Europe, en créant notamment de grandes surfaces pour les commerces, en prévision des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Concrètement, la concession avait été confiée à SA Gare du Nord 2024 (StatioNord), une coentreprise formée par SNCF Gares & Connexions (34 %) et la foncière Ceetrus (66 %) ? filiale immobilière d?Auchan, cette dernière ayant la main pour la conception, les travaux et leur financement, ainsi que l?exploitation des boutiques pendant 46 ans.

À LIRE AUSSIGare du Nord : enquête sur une farce française

Après une longue polémique avec la Ville de Paris ? qui pourtant avait approuvé le dossier à l?origine ?, car le projet était jugé trop imposant et ressemblant trop à un centre commercial, une mouture moins ambitieuse avait été adoptée en novembre 2020. Cette réduction de la voilure n?a pas empêché l?envolée des coûts et les retards, qui ont conduit à l?abandon du projet.

Le gouvernement a demandé à la SNCF de préparer un projet « beaucoup plus réduit » pour la gare du Nord, autour de 50 millions d?euros, selon le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles