Fiasco. En Afrique du Sud, le “foutage de gueule” de la campagne de vaccination

·1 min de lecture

Durement touchée par la propagation d’un variant en janvier, l’Afrique du Sud attendait beaucoup de l’arrivée des vaccins anti-Covid-19. Pourtant, trois mois après le début de la campagne, on est bien loin des résultats espérés par le gouvernement, sévèrement critiqué par la presse sud-africaine.

À la veille de l’ouverture de la vaccination aux plus de 60 ans, lundi 17 mai, la presse sud-africaine n’était pas tendre avec le gouvernement. Plus de trois mois après l’arrivée des premières doses, à peine 500 000 personnes ont reçu une injection, et personne ne semble croire à la promesse de vacciner 67 % de la population d’ici à février 2022 afin d’atteindre le seuil d’immunité collective. Un coup dur pour l’Afrique du Sud, qui se retrouve à la traîne derrière de nombreux pays théoriquement moins favorisés.

“Le foutage de g$@# de la vaccination, le plan du gouvernement pour vacciner 40 millions de personnes dans l’année est-il une blague ?” titrait ainsi en une le Financial Mail à l’occasion de la publication d’une étude révélant que 71 % des Sud-

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles