Fièvre : quatre questions pour mieux comprendre un phénomène pas si banal

·1 min de lecture

Frissons, maux de tête, fatigue, la fièvre s'accompagne souvent de symptômes peu confortables. Mais elle est aussi la preuve que le corps est en pleine lutte contre une infection. Jeudi, dans Sans rendez-vous, le docteur Jimmy Mohamed a rappelé les principales choses à savoir sur cette hausse de la température du corps, et recommandé le paracétamol pour la rendre moins inconfortable.

Comment expliquer la fièvre ? 

La température est finement régulée dans l'organisme et met en jeu de nombreux systèmes. Dans le cerveau, on a une glande, l'hypothalamus, qui sert de thermostat, et va dire au corps de rester à une température normale de 37°. Et quand une infection survient, le thermostat est déréglé, et des messages chimiques liées aux bactéries disent au corps d'être à 38,39,40 degrés. 

>>Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

La température du corps va alors augmenter, et on va se mettre à frissonner. 

À partir de quelle température a-t-on de la fièvre ? 

On a de la fièvre à partir de 38 degrés de température, en l'absence d'activité physique intense, dans une pièce non surchauffée, et sans être trop couvert. Pour plus de précision, il vaut mieux prendre la température avec un thermomètre dans les fesses, notamment chez les enfants. 

Jusqu'où la température peut-elle monter ? 

La température dépasse rarement les 40,5°. Exceptionnellement, elle peut monter jusqu'à environ 40,9, mais au-delà, cela peut vraiment être toxique pour le cerveau. On a...


Lire la suite sur Europe1