FFF : Philippe Diallo, président par intérim, s’excuse auprès des fans de foot mais ne lâche pas Noël Le Graët

Abaca

Il a tenu à ne pas l’enfoncer. Dans une interview parue ce vendredi 20 janvier dans le journal l’Equipe, Philippe Diallo, nommé président par intérim de la FFF suite à la mise en retrait de Noël Le Graët, a épargné son prédécesseur. "Il y a eu beaucoup d'échanges pour examiner au plus près la situation nouvelle créée par le lancement d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel concernant Noël Le Graët", a-t-il expliqué en préambule, avant de rappeler que des conclusions seront tirées sur l’instance après l'audit, qui sera rendue à la fin du mois de janvier. Il a aussi maintenu que la présomption d'innocence s’appliquait à Noël Le Graët. "À la fin des fins, les conclusions (de l’audit, Ndlr) conduiront Noël Le Graët à s'interroger, en son âme et conscience, sur sa situation", a-t-il continué. "Le comex ne dispose pas d'un pouvoir sur le président Le Graët pour le contraindre à quitter ses fonctions. Il pourra simplement exercer une pression. Ce sera à lui de juger", a poursuivi Philippe Diallo. "Il faut respecter les personnes et l'institution. Noël Le Graët a fait 50 ans dans le football avec une carrière brillante de dirigeant. Il est aujourd'hui dans la difficulté. Mais on lui doit de respecter ses propos car il nie la vé...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi