Feux de forêts : l'Australie, pourtant habituée aux "phénomènes extrêmes", a "fait preuve d'impréparation", selon un chercheur

franceinfo

L'Australie, pourtant habituée aux "phénomènes extrêmes", a "fait preuve d'impréparation" face aux incendies qui ont déjà dévasté plus de six millions d'hectares de forêts, estime ce samedi 4 janvier, sur franceinfo, le chercheur Sébastien Treyer, directeur général de l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). La preuve, selon lui, "qu'on n'est pas préparés et qu'on ne prend pas suffisamment la mesure de la vitesse et de l'ampleur" du changement climatique. Sébastien Treyer pointe également du doigt la politique énergétique de l'Australie, "premier exportateur mondial de charbon".

Le très contesté Premier ministre australien Scott Morrison a lui-même reconnu en décembre que "le changement climatique ainsi que d'autres facteurs" contribuaient à ces terribles incendies. Vous confirmez ?

Sébastien Treyer : Oui, tout à fait. Les scientifiques, aujourd'hui, n'hésitent plus à attribuer l'augmentation de la fréquence des événements extrêmes, incendies, sécheresse, augmentation des températures, cyclones, au changement climatique. Donc, aujourd'hui, on peut dire que ce qui se passe en Australie est une des conséquences de ce changement.

2019 est l'année la plus chaude jamais enregistrée dans le pays. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi