Feux de forêt : « Moins de surfaces brûlées. Mais pour combien de temps encore ? »

Il y a quelques jours, Météo France publiait ses prévisions pour l’été météorologique — qui couvre exactement les mois de juin, juillet et août — à venir. Un été qui s’annonce plus sec que la normale. Notamment sur la moitié sud du pays. Le tout après le 3e printemps le plus sec jamais enregistré en France métropolitaine. Et dans une situation de sécheresse déjà préoccupante sur certaines régions.

Risque d’incendie « très extrême » dans cette région de France

Avec une plus grande probabilité encore, cet été 2022 devrait être chaud. Il ne manquera alors plus que le vent pour que les trois conditions météorologiques qui influencent le plus la propagation des feux de forêt soient réunies. C’est ce qui pourrait se produire dans le sud-est de la France dès ce week-end.

« Au départ, il faut un déclencheur. Il est généralement d’origine humaine. De la négligence, le plus souvent, comme un mégot de cigarette jeté en bordure de route », nous fait remarquer Nicolas Martin, spécialiste des forêts méditerranéennes à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAe). Puis, il faut du vent, pour pousser les flammes. Mais entre les deux, il faut un combustible asséché. À la suite d'un manque de précipitations, bien sûr. « Lorsque les sols ou les sous-sols sont secs, les racines ne disposent pas d’assez d’eau pour nourrir les feuilles des arbres. »

Car, rappelons-le, une forêt, ça consomme énormément d’eau. « Pour un arbre mature, il s’agit de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de litres par jour pendant la période de végétation, quand les conditions sont favorables et qu’il y a de l’eau dans les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles