Feux fixés, retour des évacués… Quelle est la situation en Gironde ?

À Landiras, l'incendie qui a brûlé 13.800 hectares en deux semaines est désormais fixé. - BENOIT TESSIER
À Landiras, l'incendie qui a brûlé 13.800 hectares en deux semaines est désormais fixé. - BENOIT TESSIER

Ce mardi, les deux importants feux de forêt qui frappent la Gironde ont enfin été déclarés comme "fixé". Une lueur d'espoir après une douzaine de jours de lutte continue et acharnée sur les deux fronts.

Les deux incendies s'étaient déclarés le 12 juillet, à La Teste-de-Buch, dans le Bassin d'Arcachon, et à Landiras, à 40 kilomètres au sud de Bordeaux. Aujourd'hui, la situation continue de s'améliorer peu à peu.

• Près de 21.000 hectares partis en fumée

Au total, ce sont 20.800 hectares qui ont été détruits par les flammes, dont 13.800 à Landiras et 7000 à La Teste-de-Buch. Un bilan lourd, qui correspond à environ deux fois la superficie de Paris intra muros.

Les feux sont aujourd'hui fixés, mais pas éteints. Les pompiers ont réussi à stopper leur propagation, mais les flammes sont toujours actives. Cela reste une étape cruciale et un pas décisif vers la fin des incendies.

Les pompiers parcourent maintenant les 21.000 hectares pour traquer les points chauds qui pourraient entraîner de nouvelles reprises de feu et maîtriser les flammes.

• Jusqu'à 3000 sapeur-pompiers simultanément engagés

Des moyens hors-normes ont été déployés pour faire face aux incendies. "Jusqu'à 3000 sapeurs-pompiers de Gironde et 1200 sapeurs-pompiers venus de 60 départements ont été mobilisés", a précisé Fabienne Buccio, la préfète de Gironde.

Au plus gros de l'incendie, entre six et huit Canadair ont parcouru le ciel quotidiennement, accompagnés de deux avions Dash et d'un Caracal, un aéronef équipé de caméras repérant la position excate de plusieurs foyers, avait annoncé le Ministère des armées ce vendredi.

Pour lutter contre les feux, 131 kilomètres de travaux de génie civile, comme des pare-feux et des lignes d'appui, ont été réalisés. Les Pompiers de France parlent de 550 engins de lutte contre les feux de forêts mobilisés.

Les soldats du feu sont encore présents sur les deux incendies ce mardi. "Trois colonnes de renforts extra-départementaux" se tiennent encore ainsi que des moyens aériens avec "deux hélicoptères d'attaque et deux Canadair" a listé le directeur de la SDIS Gironde Marc Vermeulen.

À La Teste-de-Buch, 131 pompiers sont toujours mobilisés. Ils sont 320 du côté de Landiras.

• Les 36.000 évacués peuvent rentrer chez eux

Les deux feux de forêts ont provoqué l'évacuation de 36.750 personnes en Gironde. Parmi eux, 6000 vacanciers ont également dû abandonner leurs campings. La grande majorité de ces évacués ont pû rentrer ce week-end après que le feu de La Teste-de-Buch ait été fixé, mais 5.000 personnes près de Landiras étaient toujours en attente.

Ce lundi, Fabienne Buccio a annoncé la bonne nouvelle: "Tous les habitants vont pouvoir rentrés". Marc Vermeulen invite tout de même la population à "ne pas s'approcher des fumerolles".

Le bilan reste positif pour la préfète, car "il n'y a eu aucune victime" grâce aux évacuations. Cinq habitations ont tout de même été détruites.

De nombreuses routes restent encore fermées. Dans le Sud Gironde, la RD125 et la RD115 sont toujours bloquées, notamment à cause d'obstacles sur les voies. Les riverains et les exploitants pourront tout de même emprunter la départementale.

• Une situation qui semble enfin s'améliorer

Si quelques routes sont toujours condamnées, la préfecture a rouvert la grande majorité des axes départementaux, notamment à La Teste-de-Buch. La RD259, par exemple, rouvrira mercredi matin.

L'accès à la dune du Pilat, fermé par sécurité, pourrait également bientôt s'ouvrir. "On va voir si on ne peut pas réouvrir l'accès à la dune en l'encadrant avec des moyens en personnels, pour permettre à des bus d'y accéder. C'est à l'étude", avait expliqué la préfète de Gironde ce lundi.

Après des températures supérieures à 35°C ce week-end, les conditions métérologiques devraient enfin s'améliorer cette semaine et aider les pompiers à maitriser le feu. Face aux averses de pluie qui tombent par intermittence, les soldats du feu gardent espoir.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles