Feux en Espagne: un pompier tué dans un incendie dans le nord-ouest du pays

Un pompier tente de maîtriser le feu à Espite en Espagne le 13 juillet 2022 (photo d'illustration) - PEDRO ROCHA / AFP
Un pompier tente de maîtriser le feu à Espite en Espagne le 13 juillet 2022 (photo d'illustration) - PEDRO ROCHA / AFP

Un pompier a trouvé la mort dimanche dans un incendie à Losacio, dans le nord-ouest de l'Espagne, au moment où le pays combat de nombreux feux de forêt en pleine vague de chaleur, ont annoncé les autorités de Castille-et-Léon.

Les autorités ont déploré la mort "pendant son service" de Daniel Gullón Varas, un fonctionnaire qui participait au "dispositif de "lutte contre les incendies" déployé à Losacio, dans la région de Zamora, ont indiqué dans la nuit de dimanche à lundi les autorités dans un communiqué, décrétant une journée de deuil lundi.

"Des personnes risquent leur vie"

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a réagi sur Twitter peu après l'annonce, disant partager la "peine" et donnant son "affection à la famille et aux collègues du brigadier qui est mort cette nuit en travaillant à l'extinction de l'incendie à Ferreruela de Tábara".

"Il n'y a pas de mots pour rendre hommage au travail immense que mènent ceux qui combattent les flammes sans relâche. Repose en paix", a-t-il conclu son tweet.

"Le plus important dans un dispositif, ce sont les personnes. Des personnes qui risquent leur vie. Aujourd'hui Daniel G. V. (...) du camion de pompiers C-99, est mort en service pendant les travaux d'extinction de l'incendie à Losacio. Nous aurions aimé ne jamais avoir à donner cette nouvelle. Toutes nos condoléances", a également tweeté le département environnement de la Castille-et-Léon.

Le feu s'est déclaré en fin d'après-midi dimanche selon un bulletin des autorités locales publié à 18 heures (16 heures GMT) et son origine reste inconnue.

L'Espagne suffoque sous une chaleur extrême

L'Espagne, qui suffoque depuis une dizaine de jours en raison d'une vague de chaleur extrême, a vu des milliers d'hectares ravagés par les flammes, forçant des milliers d'habitants à fuir leur résidence.

Dimanche, le thermomètre a atteint 39° à Madrid, 39,7° à Séville (sud), et un maximum de 43,4° à Don Benito près de Badajoz (est).

Un homme de 50 ans est mort dimanche, victime d'un coup de chaleur, alors qu'il marchait dans la rue à Torrejon de Ardoz, près de Madrid, selon les services d'urgence. Quand les secours sont arrivés, l'homme était en "arrêt cardiorespiratoire" avec une température corporelle de 40°C. Un employé de la voirie de 60 ans est mort la veille à Madrid après un coup de chaleur également.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles