Des feux à changer à seulement 15 300 km : 1 911 € à payer !

Des feux à changer à seulement 15 300 km : 1 911 € à payer !

Rares sont les refus de prise en charge durant la période de garantie commerciale. Un de nos lecteur, Laurent D. originaire d’Oucques (41), fait partie des possesseurs de voitures très récentes à se trouver dans ce cas. En février dernier, notre lecteur se porte acquéreur d’une Seat Leon 1.5 eTSI 150 mise en circulation en septembre 2020.

Seulement, après quelques semaines, il se rend compte que les optiques arrière de son auto se fissurent. Laurent profite donc d’un rendez-vous chez son concessionnaire, pris dans le but d'effectuer quelques mises à jour, pour lui montrer la curieuse altération de ses feux.

Une excuse bidon

Le technicien et le chef d'atelier ne peuvent que constater le problème, et conclure qu'il s'agit d'un défaut de fabrication. Pourtant, lorsqu'ils présentent le dossier de prise en garantie à la marque, la réponse obtenue déconcerte tout le monde. Selon Seat, le conducteur utilise des détergents inappropriés pour le lavage de sa Leon. Le constructeur fait même parvenir au concessionnaire une liste des matières corrosives. Ce seraient elles qui attaqueraient le plastique translucide. Or, Laurent n'a jamais employé les produits mentionnés par Seat ! Pour lui, la marque cherche à tout prix, quitte à être de mauvaise foi, à se soustraire à ses obligations légales en matière de défaut de fabrication. Ce comportement, inadmissible à ses yeux, l'a poussé à nous contacter.