Feuilleton : Passion Tintin (2/5)

Hergé s'est éteint à Bruxelles en 1983, exactement au même moment dans la même ville, un jeune auteur crée un personnage de chat : le chat. Son maître, Philippe Geluck porte un regard attendri et admiratif sur

le travail d'Hergé : "Je me revois enfant lisant ça et chaque fois que j'ouvre un album d'Hergé, j'ai l'impression de retrouver un vieil ami que je connais par coeur, c'est un univers infiniment drôle" raconte le dessinateur en parcourant un album.

Un modèle à suivre

Philippe Geluck n'en fait pas mystère, Hergé est un modèle à suivre : "Relire Tintin est une hygiène professionnelle, c'est nécessaire. Je le fais parfois comme je consulte un dictionnaire pour vérifier une orthographe ou une conjugaison, si j'éprouve des difficultés à dessiner un vélo ou une automobile qui part dans tel sens ou tel sens j'aurai la réponse chez Hergé."

Retrouvez cet article sur Francetv info

Théâtre : Chantal Ladesou est "Peau de vache"
Musée d'Orsay : "Spectaculaire Second Empire" ou la célébration de l'éclectisme
"13h15 le samedi". Hergé : une étoile si mystérieuse
VIDEO. Les sites culturels, cible privilégiée des jihadistes
VIDEO. "13h15". Dupond et Dupont, doubles du père d'Hergé et de son frère jumeau ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages