Feuilleton : la France face au déconfinement

La suite de notre feuilleton consacré à votre quotidien s’intéresse aux adaptations d’un bon nombre de professionnels durant le déconfinement. Pendant des semaines, ils ont dû innover. La fleuriste n’a fait que des livraisons ; le dentiste uniquement les urgences. Dans une usine, plus de chaussons mais des masques : avec le déconfinement ils doivent de nouveau s’adapter."J’ai peur"C’est le grand jour pour une fleuriste du Doubs. À sa grande surprise, le magasin est vide. "Les clients ne sont pas au rendez-vous ; la pluie doit faire beaucoup. Le magasin est ouvert je vais préparer quelques orchidées", raconte-t-elle, très inquiète pour son activité. "J’ai peur que cette fois-ci notre clientèle n’ait plus le temps de s’occuper de ses fleurs", confie-t-elle. Selon elle, les Français vont se ruer en priorité vers les esthéticiennes et les salons de coiffure.