Feu vert du Parlement européen à des règles encadrant les salaires minimums

Feu vert du Parlement européen à des règles encadrant les salaires minimums

Le Parlement européen a donné mercredi son feu vert final à l'établissement de règles encadrant les salaires minimums dans l'UE qui doivent "garantir un niveau de vie décent" aux travailleurs.

Par 505 voix (92 contre et 44 abstentions), les eurodéputés, réunis en session plénière à Strasbourg, ont adopté cette nouvelle législation, après un accord trouvé en juin avec le Conseil, représentant les États membres.

Si la fixation d'un salaire minimal reste une compétence nationale, les États membres devront désormais "s'assurer que leurs salaires minimaux nationaux permettent aux travailleurs de vivre décemment, en tenant compte du coût de la vie et des différents niveaux de rémunération", a expliqué le Parlement européen.

Le texte prévoit également de demander aux pays, où moins de 80% des travailleurs sont couverts par la négociation collective, d'établir "un plan d'action afin d'augmenter cette couverture".

Un système de contrôle devra aussi être mis en place pour "lutter contre la sous-traitance abusive, le faux travail indépendant, les heures supplémentaires non déclarées ou l'augmentation de l'intensité de travail".

Les États membres de l'UE ont deux ans pour se conformer à ces nouvelles règles.

"Une victoire importante pour une UE plus sociale"

Rapporteur pour les Verts, l'eurodéputé français Mounir Satouri a salué "une victoire importante pour une Union européenne plus sociale", tandis qu'Anne Sander (PPE, droite) estime que, par ce vote, le Parlement "dit non au phénomène des travailleurs pauvres en Europe".

Parmi les 27 pays de l'UE, 21 ont un salaire minimum légal, tandis qu'en Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie et Suède, les salaires sont déterminés par la négociation collective.

Les niveaux de salaire minimum sont très variés d'un pays à l'autre, les plus élevés étant au Luxembourg, en Irlande et en Allemagne et les plus bas en Bulgarie, Lettonie et Estonie.