Feu vert aux États-Unis pour la reprise de la vaccination avec Johnson & Johnson

C'est un premier pas pour le vaccin Johnson & Johnson. Vendredi 23 avril, les autorités sanitaires américaines ont en effet donné leur feu vert à la reprise de la vaccination avec le sérum. Les opérations avaient été suspendues le 13 avril dernier après des cas rares de thrombose. "L'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Janssen devrait reprendre aux États-Unis", ont dit dans un communiqué les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC) et l'agence américaine des médicaments, la FDA, jugeant que les bénéfices du vaccin l'emportaient sur les risques chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

La pause dans l'utilisation du vaccin mis au point par le laboratoire américain avait été décidée afin d'enquêter sur plusieurs cas de femmes ayant développé des cas graves de caillots sanguins en association avec des bas niveaux de plaquettes après leur injection. "La FDA et les CDC sont confiants dans le fait que ce vaccin est sûr et efficace dans la prévention du Covid-19", ont affirmé les deux agences. "Pour l'instant, les données disponibles suggèrent que le risque" de thrombose "est très bas, mais la FDA et les CDC resteront vigilants et continueront d'enquêter sur ce risque", selon le texte.

Le personnel de santé administrant le vaccin ainsi que les personnes le recevant "devraient passer en revue la fiche d'information" sur le vaccin, "qui a été mise à jour pour inclure les informations sur le risque de ce syndrome, qui s'est produit chez un très petit nombre de personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La "bulle" de voyages entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie suspendue
Elle commande des draps, mais reçoit un colis de 5 kilos d'ecstasy
Pourtant vacciné avec Pfizer, un couple marseillais contracte le Covid-19
Des cas de Covid découverts au sommet de l'Everest
Seine-Saint-Denis : ils fraudaient des centaines de milliers d'euros au fisc depuis six ans