Feu! Chatterton : Sur ce nouvel album "la règle c'était qu'il n'y en ait aucune"

Laure Narlian
Dans leur second album, "L'Oiseleur", les quatre musiciens et le chanteur de Feu! Chatterton ont tenté de capturer les souvenirs, même douloureux, et d'en dire la beauté. Fervents et réfléchis, Arthur, Clément, Sébastien, Raphaël et Antoine nous parlent de ce disque profond, tout en grâce et volupté. Plus complices que jamais, ils répondent Lego quand on leur parle d'ego. Poésie de l'instant.

Que s'est-il passé entre la fin de la tournée, en novembre 2016 et le début de l'album ?
Sébastien : Nous avons terminé les concerts en novembre et dès le mois de décembre nous avons commencé à écrire de nouveaux morceaux. Ensuite, en décembre-janvier on a loué un petit appartement dans le 11ème. On se retrouvait entre 16h et 5h du matin dans des conditions proches de ce qu'on faisait au tout début, en improvisant tous ensemble devant un ordinateur.

Quel était l'état d'esprit ?
Sébastien : C'était un plaisir parce qu'on n'avait pas arrêté de tourner pendant un an et demi, et là on se retrouvait à faire ce qu'on voulait. La créativité, c'est ça : se laisser guider par des moments de plaisir. Il y a deux moments hyper beaux dans la musique : d'abord celui où tu écris un morceau, où tu tiens quelque chose et que tu essayes de tirer le fil. Le second c'est celui où tu le joues sur scène, ou tu sens que le public et les copains partagent les mêmes émotions. Entre les deux on est constamment en train d'essayer de retrouver ces deux moments de grâce.
Arthur : Le plus beau c'est lorsqu'on est mutuellement excités par un bout de chanson, c'est un truc d'enfant. C'est pour ça qu'on a voulu retrouver les conditions dans lesquelles on était au début, quand on allait le soir bidouiller chez les uns ou chez les autres silencieusement parce qu'il y avait la famille, les voisins. D'ailleurs cette fois on a aussi eu des problèmes de voisins dans notre location. (Sourires)

Quelle direction vouliez-vous donner à cet album ? Qu'aviez-vous en tête ?
Arthur : Le seul principe c'est de ne jamais refaire ce qu'on a déjà fait.
Clément : La règle c'était qu'il n'y en ait aucune et le mot d'ordre c'était d'explorer le plus possible pour faire à la fois des choses très rock et très expérimentales.
Raphaël : De base, nous sommes cinq, avec des univers musicaux différents, des goûts différents, et pour qu'une chanson soit validée elle doit tous nous toucher et être le (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr



Feu! Chatterton de retour avec "L'Oiseleur", un second album capiteux
Feu! Chatterton de retour avec une nouvelle chanson "Souvenir" et un beau clip
INTERVIEW. Feu! Chatterton : dans les coulisses de la tournée
Feu! Chatterton : rencontre avec la nouvelle sensation française
David Hallyday : un regard sur l'album de Johnny est "normal", "c'est mon père"